Protection de la peau

Permobil adhère à l'approche intégrale et structurée des escarres telle que prônée par les directives internationales 3,4 de EPUAP / NPUAP et les reprend dans la description de ces produits.

 

Escarres et catégories de plaie

L'escarre (plaie de pression) est une détérioration localisée de la peau et/ou du tissu inférieur, souvent située au niveau d'une tubérosité osseuse et consécutive à la pression ou à une combinaison de forces de pression et de cisaillement.

Les escarres sont subdivisées en quatres catégories de plaie :

 

 

Catégorie I - Erythème persistant sur une peau intacte : rougeur

 

Peau intacte avec éruthème persistant, généralement localisé au niveau d'une saillie osseuse. Il peut être question de décoloration de la peau, de chaleur, d'oedème, de durcissement et de douleur. Chez les personnes à peau foncée, il est possible que la preau ne présente aucune décoloration visible. La zone peut être douloureuse, dure, molle, plus chaude ou froide par rapport aux tissus adjacents.

Catégorie II - Perte d'une partie du derme ou phlyctène

 

Perte tissulaire du derme qui se présente sous la forme d'une ulcération peu profonde avec un lit de plaie rouge/rosé, sans fibrine. Elle peut également se présenter comme une phlyctène intacte ou ouverte/déchirée, remplie de liquide ou d'un mélange de sérum et de sang.

 

Catégorie III - Perte complète de tissu cutané (tissu adipeux visible)

 

Perte complète du tissu cutané. Le tissu adipeux de l'hypoderme peut être visible, mais l'os, les tendons et les muscles ne sont pas exposés. De la fibrine peut être présente. Du sous-minage ou des tunnélisations peuvent se présenter. La profondeur de la plaie dépend de sa localisation anatomique.

 

Catégorie IV - Perte tissulaire complète (muscle/os visible)

 

Perte tissulaire complète avec exposition osseuse, tendineuse ou musculaire. De la fibrine liquéfiée ou de la nécrose peut être présente. Il est souvent question de sous-minage ou de tunnélisations. La profondeur de la paie dépend de sa localisation anatomique. La perte peut s'étendre aux muscles et/ou aux structures de soutien.

 

 

Dommages tissulaires profonds probables dont la profondeur est inconnue

 

Zone délimitée de couleur pourpre ou marron-rouge avec une peau décolorée intacte ou ue phlyctène à contenu hématique, résultant d'une lésion des tissus mous sous-jacents due à une pression et/ou au cisaillement. Cette zone peut être composée de tissus douloureux, fermes, mous, souples, plus chauds ou plus froids par rapport aux tissus adjacents. le dommage des tissus profonds pourrait être difficile à détecter chez les personnes à peau foncée. L'évolution pourrait inclure la présence d'une phlyctène fine sur un lit de plaie foncé. Lévolution de l'escarre peut rapidement toucher d'autres tissus malgré un traitement optimal.